Trilogie I, livre III

La Tempête
Op 4

Image 3





Quatrième de couverture

À
peine sortis de l'aventure du Big Bang et de la quête d'Orphée (ramener la femme aimée du royaume d'en bas et accessoirement sauver le monde) l'Or roux et Le Coq sont attaqués par une tempête changeante et violente. Ils la traquent au Tibet, aux USA, dans leurs rêves (ou un certain Sub-Comandante Marcos vient déposer une arme antiaméricaine du type jugement dernier) et même dans de superbes agates qu'il faut apprendre à lire. Dans un monde parallèle tout proche l'Amérique se meurt d'un saignement de violence. Quelqu'un va devoir payer de sa vie le choc de ces deux versions du réel. Vivra-t-on dans le monde de Ben Laden ou dans celui - plus clément, de l'un des personnages mystères du récit ? Nora, la puce informatique savantissime part pour le plus fabuleux destin et Le Coq échappe au rasoir des Parques. Sans oublier Des Ombres, qui pose la question clef du livre : suis-je le rêveur ou le rêvé ? La tempête est un livre dense, "plus expérimental que jamais“ nous dit l'auteur, mais qui se lit comme un polar.