Réceptions de personnalités En l’Académie AutreTerre Une série

Réception de Christian Buenzod
à l’Académie AutreTerre

Juin 2017 (25 pages)
Op 33


Pasted Graphic

Je suis, dit souvent Jacques Guyonnet, un trou noir. À ne pas prendre au figuré… Il informe ses proches que le risque de tomber dans ses romans est élevé quand on l'approche, que sa gravité littéraire est grande. Ici, c'est Christian Buenzod qui est reçu à l'Académie AutreTerre. Écrit en six jours (le septième il se reposa), ce texte permet au lecteur de découvrir Buenzod en Serpent spiralé et même en banquier repenti. Personne n'avait à ce jour su démontrer la cohérence de cet homme aimable, charmeur, hypercultivé et grand radiateur (sic). Il incarne l'esprit de Genève et, à ce propos, en fin de ces pages, un ancien texte: Le moule est cassé, est repris. Éditeur, Grand Lecteur, Buenzod a lu et même relu avant leur parution tous les livres de Jacques Guyonnet. Un certain boulot pour un total d'environ trois millions de mots… Refondant ses souvenirs, l'auteur se plaît à dessiner un hommage, à deviner la vie aventureuse du jeune Buenzod et va jusqu'à lui attribuer le déclenchement du krach de 2008! Avec l'aspect théâtral Arrabal, Ghelderode et Ionesco qui apparaît dans tous ces discours de bienvenue. Accrochez-vous, on va passer pas loin de l'Anapurna avant de se poser à Lhassa en catastrophe! Buenzod, c'est un bon cru!